Différents types d'algues

I – Différents types d'algues



  Une algue est un organisme végétal, généralement aquatique. Le mot algue vient du latin alga. Elles font partis des premières espèces vivantes, notamment des premières plantes apparues après les débuts de la vie et ne sont pas encore capables de se libérer de l'eau pour vivre. En effet, c'est depuis 4 milliards d'années que prolifèrent ces végétaux marins. Il existe deux grandes catégories d'algues:
• les microalgues invisibles à l'oeil nu situées dans le plancton;
• les macroalgues pouvant être des algues unicellulaires ou pluricellulaires.
  Les algues n'ont pas la même composition que leurs soeurs, les plantes. Le corps des algues est appelé « thalle » : il ne possède ni racines, ni fleurs et ni graines contrairement à la conception générale que nous avons d'une plante. Dans nos mémoires, elles poussent principalement dans les milieux aquatiques tels que les eaux douces, saumâtres et marines. Néanmoins, elles peuvent également se trouver dans des milieux humides et sous diverses formes: 
• en substance sur les surfaces rocheuses humides, sur les troncs d'arbres, 
• en mousse à la surface de l'eau, 
• ou simplement en algues sur la terre humide. 
  De nombreux facteurs aussi bien physiques que chimiques influencent le milieu de vie des algues: la salinité, la profondeur, la lumière, le substrat, l'émersion.
  Les algues sont nécessaires à la vie de milliers d'animaux en eau douce comme en eau salée. Ces êtres vivants sont capables de produire de la matière organique par photosynthèse; ils l'utilisent pour croître. Ils ont donc besoin essentiellement de la lumière et de l'eau pour leur reproduction. Les algues de nos jours ont différentes utilisations:
• l'alimentation
• les médicaments
• les cosmétiques
• l'oxygénation des océans

  Il existe de nombreuses variétés d'algues, en particulier trois grands types

A) Les algues vertes

  Les algues vertes sont aussi appelées chlorophycées venant du mot latin chlorophyceae. Elles désignent un groupe d'organismes variés comprenant au moins 17 000 espèces et dont les tailles sont différentes: elles peuvent atteindre une épaisseur de 25 cm et une longueur de plus de 8 m. Leur origine et leur date d'apparition sur la Terre sont encore très discutées, mais grâce à la chlorophylle et à l'énergie lumineuse, elles vont apparaître et devenir les ambassadrices des végétaux terrestres. Ces êtres vivants sont favorables à la planète: non seulement car ils assurent la vie de nombreux animaux qui s'en nourrissent, mais aussi car ils sont favorables à l'écologie en oxygénant les mers et océans. Certaines espèces d'algues vertes sont défavorablement célèbres car elles ont le rôle d'indiquer les dérèglements causés par l'homme: par exemple certaines sont impliquées dans l'extension des marées vertes alors que d'autres sont source d'envahissement des fonds méditerranéens. Cette variété d'algues se trouve en général dans les eaux douces et particulièrement à la surface de l'eau, au niveau haut des eaux. Les principaux pigments photosynthétiques présents dans les algues vertes sont les chlorophylles a et b. A l'aide d'une chromatographie d'une espèce de cette variété, nous avons confirmé la présence de ces chlorophylles.

   Protocole et réalisation de la chromatographie d'algues vertes:

Matériel utilisé:
 Mortier
 Entonnoir (muni d'un papier filtre)
 Ballon
 Colonne à chromatographie
 Pipette Pasteur
 Papier Wathman
 Sable
 Alcool (Ethanol)
 « Solvant organique »
 Algues vertes

Placer dans le mortier un peu de sable fin.
Ajouter quelques feuilles coupées en morceaux.
Broyer tout en ajoutant progressivement 10 mL d'éthanol à 90°.
Filtrer l'ensemble afin d'obtenir une filtrat vert de pigments.
Sur la bande de papier Wathman, tracer un trait au crayon à 2 cm d'une extrémité.
Dans la colonne à chromatographie, mettre environ un demi cm de « solvant organique ».
A l'aide d'une pipette Pasteur, mettre quelques gouttes de solution de pigments au centre du trait sur la bande de papier Wathman.
Placer ensuite la bande dans la colonne à chromatographie, puis recouvrir d'un cache noir si possible.
Enfin, attendre.


Observation du résultat obtenu:





  Après avoir effectué la chromatographie d'une algue verte, on aperçoit un dégradé de couleurs. D'une couleur jaune représentant le carotène, l'on passe progressivement à un vert kaki annonçant la chlorophylle a, suivi d'un vert vif caractéristique de la chlorophylle b, pour enfin revenir sur une couleur jaune représentant la xanthophylle. On aperçoit donc plusieurs couleurs, soit plusieurs pigments présents dans les algues vertes.

B) Les algues brunes

   Les algues brunes sont également appelées phéophycées venant du mot latin phaeophyceae. Cette génération d'algues est apparue il y a un milliard d'années. Il existe aujourd'hui près de 1500 espèces d'algues brunes presque entièrement marines. Elles représentent les algues les plus abondantes des mers tempérées et froides et se trouvent le plus généralement sur les côtes rocheuses et pouvant s'étendre sur 5 à 10 km à partir du littoral. Néanmoins, ces algues sont présentes à faible profondeur, mais aussi quelques fois sur les parois émergées. Dans l'eau, elles se situent depuis le niveau des basses eaux jusqu'à une profondeur de 20 à 30 m. Les phéophycées ont une taille allant des formes microscopiques jusqu'aux plus grandes de toutes les algues marines, atteignant une longueur de 60 m et un poids de plus de 300 kilos. Les algues brunes massives forment des forêts assurant la protection de poissons et d'animaux très divers, dont certains sont des aliments appréciés par l'homme. Elles représentent également la nourriture et le refuge de certains animaux marins. Ces algues sont utilisées la plupart du temps pour les aquariums, pour conserver certains fruits de mer ou encore pour le bien-être de l'homme: elles sont très riches en sels minéraux et vitamines, et stimule ainsi la circulation sanguine, raffermissent et empêchent le relâchement des fibres cellulaires. Les algues brunes contiennent principalement les chlorophylles a et c.

   Par une extraction de pigments, donc par une chromatographie similaire à celle des algues vertes, on obtient pour les algues brunes un nuancé de couleurs : partant également du même jaune que pour les algues vertes, donc de carotène, on obtient aussi un vert kaki, soit la chlorophylle a, mais aussi un vert représentant la chlorophylle c, ainsi qu'un brun caractéristique de la fucoxanthine. Ces différentes couleurs sont donc les différents pigments que l'on retrouve chez les algues brunes.

C) Les algues rouges

   Les algues rouges sont aussi appelées rhodophycées venant du mot latin rhodophyta. Ces algues sont apparues il y a environ 2 milliards d'années grâce à un pigment rouge. Cette espèce d'algues forment un grand groupe d'algues pour la plupart marines et particulièrement abondantes dans les eaux tropicales et chaudes. Cependant, on en trouve parfois dans les régions froides du globe terrestre. On connaît de 4000 à 6000 espèces réparties dans environ 680 genres. Il existe moins de 100 espèces différentes d'algues rouges dans l'eau douce, mais, en mer, le nombre d'espèces est supérieur à celui de tous les autres types d'algues marines réunies. Elles sont le plus souvent fixées sur les rochers, sur les coquillages ou parfois même sur d'autres algues. Il y a aussi quelques formes flottantes. Elles se situent principalement dans les eaux profondes. Les algues rouges, dans le domaine de l'alimentation favorisent l'élimination des lipides, tonifie et réminéralise l'épiderme. Elles sont donc favorables au bon développement de la planète et de l'homme. Il s'avère que lorsque l'homme perturbe les systèmes aquatiques, certaines algues peuvent se libérer de quelques contraintes et leurs populations s'accroître jusqu'à des proportions indésirables. On parle alors d'une formation de « fleurs ». Dans l'océan, on parle de « marées rouges » afin de désigner ces fleurs d'eau. Les fleurs d'algues s'accompagnent en général de la libération de grandes quantités de substances toxiques. Par ailleurs, ses algues contiennent la chlorophylle a et d.

A l'aide d'une chromatographie, semblable aux deux précédentes, on obtient un dégradé faisant apparaître différentes couleurs : tout un dégradé autour de la tache centrale, mais ensuite verticalement on peut apercevoir le vert de la chlorophylle a, les jaunes de la xanthophylle et du carotène.

   Finalement, on peut apercevoir un étagement des différents groupes d'algues. Elles ne se trouvent pas à la même profondeur, mais pourtant, sont toutes capables de photosynthèse, un phénomène indispensable pour leur survie et leur développement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×